Historique

 

L'école Séraphin-Marion est née de la volonté des parents de la région de Gloucester et Cumberland d'offrir à leurs enfants une éducation de qualité en français. Ouverte en 1983, elle occupait des locaux temporaires sur le terrain de l'école Lamira Dow Billings, jadis propriété du Ottawa-Carleton Board of Education. Deux ans plus tard, les locaux temporaires ne répondaient plus à l'accroissement de la population scolaire qui était passée de 100 à 300 élèves. Le Conseil mit donc à la disposition des étudiants l'école Fairfield, sise au 22, rue Steel à Gloucester. 

Au printemps 2003 le Conseil des écoles publiques s'est procuré l'ancienne école Lamira Dow Billings afin de la rénover et l'agrandir. Au printemps 2004, l'école Séraphin-Marion emménagea à nouveau sur la rue Loyola. Ce fût pour nous un retour à nos sources. L’an dernier, l'école a fêté ses 25 ans d'existence. 

Quelques mots sur Séraphin-Marion…

Séraphin Marion a été un franco-ontarien de grande renommée. Il est né en 1896 et il est décédé en 1983, l'année de l'ouverture de l'école. 

Séraphin Marion a été un pionnier de la critique littéraire du Canada français. Il a été un ardent défenseur des minorités de langue française et il ne craignait pas d'exprimer ses inquiétudes sur l'avenir des Canadiens français. Détenteur d'une maîtrise ès arts de l'Université d'Ottawa et d'un doctorat ès lettres de l'Université de Paris, il a publié le résultat de ses recherches entre 1939 et 1960 dans neuf volumes de la collection Les lettres canadiennes d'autrefois. Il s'est révélé un homme d'action de mentalité moderne, un chercheur persévérant et un défenseur de l'égalité des sociétés confédératrices française et anglaise.